Le terrain pour la construction


Une des tâches en amont du projet consiste à évaluer la superficie, nature et contraintes du terrain sur lequel viendra se construire la maison. Les plans cadastraux et PLU (Plan Local d’Urbanisme) sont des indications insuffisantes pour véritablement initier le projet de construction.

Les documents nécessaires pour qualifier le terrain de construction :

    Les documents suivants ne sont pas obligatoire : si votre terrain est déjà sur une parcelle entière, s’il n’y a pas de pente particulière (et que l’architecte peut travailler directement ses esquisses) alors vous n’en n’aurez pas besoin. Dans mon cas, il y a une parcelle avec la maison de ma mère, et il sera nécessaire de réaliser les découpes et qualifier le terrain (très en pente).

  • Levé Topographique : planimétrie et altimétrie.
  • Bornage : consiste à délimiter le terrain avec des bornes de géomètre
  • Document d’arpentage : la formalisation de division de parcelles s’il y en a. Ce document sera ensuite échangé avec le Cadastre pour entériner la création d’une nouvelle parcelle

Ceux-ci sont délivrés par un Cabinet de Géomètres experts


,

  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)