Construire une maison en loi Pinel, c’est possible !

La ministre du logement a dévoilé son dispositif d’investissement locatif nommé “loi Pinel” en septembre dernier. La plupart du temps, on parle de ce dispositif avantageux uniquement pour les appartements alors que les investissements en maisons individuelles sont aussi éligibles. Explications.

Plus de 60% des Français habitant en appartement rêvent d’habiter une maison individuelle, d’après un article de Capital.fr. Dans les grandes métropoles, il est vrai que la vie en appartement est privilégié par manque de place. Le dispositif vise à augmenter l’offre de logements dans des zones dites “tendues” où la demande est supérieure à l’offre de logements. La loi Pinel vise à relancer la construction de logements neufs en donnant la possibilité aux investisseurs de défiscaliser une partie de leurs impôts. Pour cela vous devez vous engager à louer votre bien sur 6, 9 ou 12 ans, vous pourrez alors espérer une réduction proportionnelle au montant de votre investissement qui pourra être de 12, 18 ou 21% selon la durée de votre engagement à louer votre bien. La réduction d’impôt peut atteindre 63 000€.

Les logements neufs ne sont pas les seuls concernés

Logo loi pinelPour pouvoir prétendre à cette économie, vous devez acheter un bien (maison ou appartement) qui doit être achevé d’être construit dans les trente mois suivant la déclaration d’ouverture de chantier (DOC). Il doit être neuf et respecter les normes RT 2012 ou BBC 2005. Il peut aussi avoir fait l’objet de travaux de réhabilitation ou de rénovation si le logement a été bâti, il y a au moins 15 ans et que son état de délabrement demande une réhabilitation proche du neuf. C’est cet aspect de la loi qui est souvent méconnu et peut intéresser les bricoleurs désireux de réaliser un investissement locatif.

Investir à l’extérieur des métropoles

Vous devez louer votre bien non-meublé et à titre de résidence principale à vos locataires. Ces derniers doivent d’ailleurs répondre aux plafonds de ressources définis par la loi. Ces plafonds sont loin d’être restrictifs et visent surtout à exclure à la location les ménages très aisés. La loi Pinel prévoit également un plafonnement des loyers selon les zones définies. En tant qu’investisseur d’une maison individuelle, vous devez également veiller à ce que votre achat ne dépasse pas les 300 000€ ni les 5 500€/m2. Beaucoup de petites communes en périphérie des grandes métropoles comme Marseille, Lyon, Montpelllier ou Lille sont aussi éligibles en loi Pinel. Votre pouvoir d’achat sera alors plus élevé et c’est justement dans ces communes que les citadins recherchent à vivre en maison individuelle. Un investissement en loi Pinel dans des maisons individuelles peut s’avérer très judicieux, surtout dans une zone moins urbaine en manque de logements.

Les commentaires sont fermés.

Infos et classement

Retrouvez Jameliore.fr sur :

Jameliore sur Youtube Jameliore sur Twitter